Investissement Immobilier
Général

Les 9 points forts de l’Investissement Immobilier !

Que ce soit auprès de notre famille, de nos collègues ou de nos amis, nous connaissons tous au moins une personne qui est pro-immobilier. Quelqu’un qui a toujours un projet en tête et qui, au fur et à mesure des années, va développer son enrichissement de façon exponentielle comparé à nous.

Immobilier : grâce à lui votre argent est en pleine croissance !
Avec l’immobilier, votre argent est en pleine croissance 😉

Mais connaissez-vous réellement tous les arguments en faveur de l’immobilier qui ont changé la vie de ces investisseurs ?

Point fort n°1 – La pierre, une valeur sûre !

Si nous étudions les courbes de son évolution depuis de très nombreuses années, la pierre est le seul investissement fiable qui a su résister aux fortes périodes d’instabilité financière, tout en continuer à s’apprécier au fur et à mesure des années.

Et pour cause : l’immobilier ancien enregistre une progression moyenne de 8,75 % par an depuis plus de 100 ans !

En effet, depuis 1900, le prix de l’immobilier ancien augmente constamment, malgré les différentes crises et guerres traversées (voir graphique indice du prix du logement ancien ci-dessous). Bien entendu, certaines années présentent de fortes progressions et d’autres moins, mais le résultat est bien au rendez-vous 🙂

L'évolution des prix de l'immobilier depuis plus de 100 ans
L’évolution vertigineuse du prix de l’immobilier ancien depuis 1900

Avec une telle pérennité, quoi de plus sûr pour votre patrimoine que d’investir dans la pierre, aussi bien comme projet d’avenir pour vous que pour vos descendants ?

Point fort n°2 – L’immobilier permet de créer de la valeur pour autrui

Afin de pouvoir développer son patrimoine sur le long terme, votre état d’esprit doit être de proposer un bien en bon état, voire en très bon état, à vos locataires. Il est primordial de respecter cette règle afin de proposer un produit de qualité !

En créant de la valeur pour autrui, vous entrez dans une relation gagnant-gagnant, à savoir :

  • Vous fournissez un bien de qualité à quelqu’un qui recherche et qui a besoin d’un logement.
  • En échange de cette prestation, votre locataire vous paye un loyer, soit un « droit d’habitation » de votre logement.

Le fait d’être dans cette relation gagnant-gagnant est la meilleure garantie pour avoir un bien qui se démarque de la concurrence, se loue rapidement à très bon prix et avec des locataires fiables car reconnaissants !

N’oubliez pas : soyez toujours garant de la qualité de vos logements. Proposez un bien dans lequel VOUS pourriez vivre.

Point fort n°3 – Utiliser l’argent des autres pour vous enrichir : le levier du crédit immobilier

En plus d’être très faibles actuellement (taux historiquement bas), les crédits immobiliers sont facilement accessibles à toute personne sachant présenter un projet sérieux et rigoureux à son banquier.

Grâce à ce levier, la banque vous prête de l’argent que vous n’avez pas (et que vous n’aurez pas eu avant d’épargner de très nombreuses années) et qui, par effet boule de neige, vous permet de générer encore plus d’argent, grâce à une bonne rentabilité et un cash-flow positif avec un investissement locatif, ou du cash rapidement généré par l’achat-revente. Vous entrez ainsi dans le cercle vertueux de l’immobilier ! 🙂

Imaginez la situation inverse : et si vous deviez mettre de l’argent de côté pendant 20 ans avant de pouvoir vous payer votre premier logement, et cela tout en louant un logement en attendant pour ne pas être à la rue ?

Quel gâchis !!

Cela représenterait une double charge durant des années pour le même objectif, à savoir posséder un appartement à nous :

  • Mettre de l’argent de côté durant 20 ans = une épargne substantielle tous les mois.
  • Louer un logement en attendant de pouvoir acheter le vôtre = une charge.

Vous aurez compris que le prêt bancaire est une opportunité unique, tant pour votre résidence principale que pour investir dans un parc locatif.

À ma connaissance, il n’y a aucun autre investissement permettant une telle création de richesse avec de l’argent que vous n’avez pas !

Point fort n°4 – Vous enrichir (presque) sans effort : le loyer de votre locataire

Dans le cadre de l’investissement locatif, votre locataire vous verse un loyer tous les mois, ce qui vous permet de payer ce crédit et, dans l’idéal, de vous rapporter de l’argent en complément (cash flow positif).

Gagnez facilement de l'argent grâce à l'immobilier : vos locataires
L’argent généré chaque mois par votre investissement immobilier !

Prenons l’exemple réel de mon premier studio en locatif pour étayer ce point :

  • Vous réalisez un crédit de 100 000 € pour l’achat d’un appartement (crédit à 110 %, c’est à dire sans aucune épargne de votre proche, incluant l’appartement, les frais de notaire et les travaux).
  • Ce crédit vous coûtera 500 € / mois (exemple avec un taux 1,4 % + assurance de 30 € par mois sur 20 ans).
  • Le logement est très bien placé et/ou vous l’avez bien négocié : votre locataire vous verse 600 € / mois.

Cela signifie que tous les mois, votre locataire paye la totalité de votre crédit et même un petit bonus :

  • Il paye donc VOTRE appartement en totalité !
  • Vous gagnez en complément 600 € – 500 € = +100 € / mois, argent qui peut vous servir pour prévoir des dépenses annexes (travaux complémentaires à venir, vacances locatives de votre locataire durant l’été, taxe foncière, etc.) ou qui peut vous permettre de réaliser d’autres investissements (100 € / mois x 10 appartements = + 1 000 € / mois de bénéfices).

Petite parenthèse définition : Le Cash Flow

Dans cet exemple, les +100 € / mois de gain se nomment le « Cash Flow ». Pour ne pas être rapidement bloqué par le banquier, il est primordiale de veiller à toujours obtenir un “montage” de crédit permettant un cash flow positif .

La durée du crédit, le montant de votre apport, le taux du crédit, le loyer demandé au locataire et/ou la négociation lors de l’achat de l’appartement sont autant d’axes permettant d’obtenir ce montage positif ! A vous de jongler avec 😉

En finalité, le loyer de votre locataire doit vous faire gagner un surplus d’argent chaque mois une fois votre crédit payé !

Attention : Afin d’obtenir votre crédit facilement, vous devez toujours préparer un dossier très précis, gage de fiabilité et de professionnalisme envers votre banquier.

Point fort n°5 – Taux très bas = argent pas cher

Les taux n’ont jamais été aussi bas et cela depuis plusieurs années maintenant (malgré les inlassables économistes pessimistes !) : c’est donc une excellente opportunité pour investir dès maintenant !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Non ! Votre Crédit n'a pas besoin de votre Apport !

Reprenons notre exemple à 100 000 € sur un crédit de 20 ans :

  • En 2020 : un crédit à 1,40 % + assurance = 500 € / mois,
  • En 2015 : crédit 2,50 % + assurance = 560 € / mois,
  • Lorsque j’ai commencé à investir en 2008 : crédit 4,50 % + assurance = 663 € / mois.

Comme vous pouvez le voir, la tendance actuelle des taux change tout au regard du loyer que vous touchez en face (pour rappel : 600 € / mois) :

  • Dans deux des trois cas de figures, vous gagnez même de l’argent tous les mois, une fois le crédit payé (le fameux cash flow positif !) :
    • +100 € / mois avec les taux actuels,
    • + 40 € / mois avec les taux il y a 5 ans.
  • Par contre, dans le dernier cas (taux à 4,50 %), non seulement vous ne gagnez rien (cash flow négatif) mais en plus, vous devez injecter 63 € tous les mois depuis votre épargne, ce qui représente une charge supplémentaire pour vous !

Après ce constat et au regard des taux actuels, n’est-il donc pas opportun de passer à l’action au plus tôt ?

En finalité, cela signifie que la banque vous prête de l’argent sur lequel vous ne payez que très peu d’intérêts (intérêts qui, je le rappelle, seront également payés par votre locataire dans votre optique de cash flow positif) et, en bonus, vous gagnez même un petit pécule chaque mois. Grâce aux taux actuels, l’investissement immobilier n’est-il pas merveilleux ? 🙂

Un petit conseil…

Pour savoir rapidement si l’offre de votre banquier est bien placée ou si vous êtes un pigeon, rendez-vous sur le site Meilleur Taux et regardez le baromètre des taux immobiliers.

Afin d’apprécier votre lecture du site Meilleur Taux, la différence entre un taux “bon”, “très bon” ou “excellent” est une question de montant d’apport (0,10 % ou > à 30 %), du souhait de votre banquier de vous compter parmi ses clients (recevoir votre salaire dans sa banque) ou même simplement de bénéficier d’une bonne relation avec lui. N’oubliez jamais qu’au-delà de l’argent, votre banquier est un être humain comme vous !

A minima, votre objectif doit être d’obtenir un taux dit “bon”.

Préparez un dossier précis et soyez sympathique !

Et si vous estimez que le taux proposé par votre banquier n’est pas assez intéressant, n’ayez pas peur d’aller voir une autre banque pour comparer ! 😉

Point fort n°6 – Propriétaire de SA Résidence Principale

Lorsque nous parlons d’investissement immobilier, nous pouvons aussi bien évoquer un investissement relatif à sa résidence principale (pour y vivre et éviter de payer un loyer) ou bien de l’investissement locatif (pour le mettre à disposition d’un locataire en échange d’un loyer). 

À mon sens, si vous envisagez de rester plus de 3 ans dans la même ville, la résidence principale (souvent intitulée “RP”) doit être une de vos priorités !

En effet, plus tôt vous achetez votre résidence principale, plus tôt vous aurez fini de la rembourser et/ou vous aurez accumulé suffisamment de capital pour acheter mieux ou plus grand après sa revente.

À noter qu’en France, les derniers indices précisent que nous changeons de résidence principale en moyenne tous les 7,2 ans.

7,2 ans … c’est à la fois long et très très court, parole d’investisseur ! 🙂

Dans ce cas de figure, cela signifie que :

  • Soit vous louez durant 7,2 ans, donc une perte très importantes d’argent si vous êtes locataire : votre loyer x 12 mois x 7 ans. Je vous laisse calculer … 😉
  • Soit vous cumulez 7,2 ans d’apports via le remboursement de votre crédit immobilier (sans compter une éventuelle plus-value qui n’est jamais totalement prévisible) et vous générez donc facilement du cash.

La revente de votre résidence principale après seulement quelques années vous permettra donc de générer un apport conséquent pour une autre opération ou un autre projet.

La clef de VOTRE Résidence Principale : VOTRE foyer sécuritaire
La clef de VOTRE Résidence Principale : VOTRE foyer sécuritaire

Et me concernant…

Pour information, j’ai revendu ma première résidence principale après seulement 2 ans (souhait d’avoir plus grand), ce qui m’a permis de générer 46 000 € de cash (16 000 € via la baisse de capital sur les 2 années payées de crédit + 30 000 € de plus-value grâce à quelques petits travaux) à injecter dans ma nouvelle résidence principale.

Avouez que c’est pas mal, 46 000 € de gain en 2 ans ! (Soit 23 000 € / an) sur un T2 , d’autant que c’était mon tout premier investissement immobilier, donc sans mon expertise actuelle ! 🙂

De plus, en voyant plus loin et en pensant à la retraite, pensez-vous qu’il vaille mieux continuer à payer un loyer à un propriétaire lorsque vous serez à la retraite (donc en moyenne avec 28 % de salaire en moins), ou avoir un logement totalement payé, donc une charge en moins ?

Dernier point à ne pas négliger : n’oubliez pas que l’immobilier prend constamment de la valeur depuis 100 ans. Une maison ou un appartement que vous achetez au bon prix aujourd’hui aura de grandes chances de valoir bien plus cher dans 10 ou 20 ans.

Souvenez-vous de toutes les fois où vous vous êtes dit : “Et si j’avais eu la chance d’acheter dans les années 2000, mon appartement vaudrait très cher maintenant…”. Il y a fort à parier que ce sera la même chose dans 20 ans ! Alors GO !

Point fort n°7 – La stratégie Achat-Revente en immobilier : Générer du “GROS argent” maintenant !

Une autre stratégie qui peut servir, soit de façon ponctuelle, soit plus régulièrement (marchands de biens) est d’acheter un logement à bon prix et de le revendre rapidement plus cher.

Deux cas de figure se présentent pour ce type d’opération :

Cas n°1 en Achat-Revente : Simple et Rapide

Vous négociez un bien à un super tarif (grâce aux méthodes de négociation que vous pourrez apprendre sur ce blog ou dans mon livre gratuit 😉) et pouvez donc le revendre directement plus cher.

Il faut savoir que les biens à fortes marges de négociation sont généralement des appartements où le vendeur a pour obligation de vendre dans un timing très réduit. Il est pressé par le temps et donc prêt à faire des concessions financières pour vendre rapidement, ce qui nous arrange !

C’est le cas par exemple lors d’un divorce, d’un héritage, pour un vendeur qui souhaite effectuer de gros travaux dans sa résidence principale ou simplement qui souhaite tout revendre pour déménager loin (j’ai déjà rencontré ce cas de figure : souhait du vendeur de déménager en Thaïlande = négociation à 26 000 € sous le prix du marché pour un T2 !)

Votre objectif est donc de comprendre dès votre premier coup de téléphone pourquoi le vendeur souhaite vendre afin de déterminer les marges de négociation possibles avant la première visite et, de ce fait, savoir si ce bien peut être catégorisé dans un projet “achat-revente”.

À noter que cette démarche de négociation vaut également pour acheter n’importe quel appartement : toujours connaître le pourquoi de la vente et le timing souhaité par le vendeur afin de pouvoir jongler avec ces éléments.

Cas n°2 en Achat-Revente : un peu plus de Temps + une prise de Risque = Beaucoup plus d’Argent

L’achat d’un logement nécessitant des travaux, même léger, peut rapidement vous faire gagner gros, très GROS et ainsi, générer beaucoup d’argent rapidement pour d’autres projets.

En effet, il faut savoir que 91,3 % des acheteurs ont peur des TRAVAUX, surtout sur les petites surfaces (studio ou T2) qui sont souvent inhérents aux premiers achats d’un particulier.

Après tout, cette crainte est parfaitement légitime : souhaitons-nous commencer par un projet risqué ou compliqué (la gestion des travaux) lorsque nous disposons d’une possibilité permettant de faire plus simple (logement propre et prêt à habiter) ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Lettre 1 - Pourquoi investir dans l’immobilier locatif : 9 raisons !

Les vrais investisseurs, VOUS !

Les travaux : difficiles à prévoir au début mais aisés avec un peu d'expérience...
Les travaux : difficiles à prévoir au début mais aisés avec un peu d’expérience…

Ainsi, lors de visites de logements avec travaux, nous nous retrouvons dans une situation de faible demande (moins de 10 % des acheteurs habituels) en comparaison avec des logements en bon état qui partent généralement en moins de 48 heures.

La loi de l’offre et la demande…

Quels sont les avantages d’être dans une situation de faible demande ?

Simplement d’être en position de force au niveau de la négociation, ce que nous recherchons pour faire le maximum de “marge” lors de l’achat-revente ! 🙂

En effet :

  1. Faible demande = grosse possibilité de négociation => n’hésitez pas à partir à 25 % ou 30 % en dessous du tarif indiqué, quitte à être « ouvert à une contre-négociation ».
  2. Possibilité de créer encore plus de valeur, en échange du risque et du temps passé, via des travaux de qualité permettant de remettre l’appartement au goût du jour.

Ainsi, vous allez prendre le temps d’effectuer quelques travaux dans un logement pas/peu reluisant. En général, prévoyez le double du temps initialement indiqué par les entreprises du BTP (marge de sécurité).

Par expérience, il faut compter entre quinze jours et trois mois en fonction de l’importance des travaux et de la surface en m² du bien.

Mais n’ayez pas peur ! Vous n’êtes pas obligé de commencer par un gros chantier avec démolition complète !

Quelques menus “ajustements“, tout en optimisant le budget travaux, permettent généralement de dégager une bonne marge : un peu de peinture, une cuisine aménagée (milieu de gamme Ikea), quelques modifications de cloisons si besoin et 3-4 luminaires modernes suffisent à changer totalement l’apparence d’un appartement vieillissant et à lui offrir une seconde jeunesse.

Une fois les travaux réalisés, vous aurez augmenté la demande de façon exponentielle. Votre bien étant devenu un appartement “prêt à habiter”, vous serez ainsi en position de force, position permettant de proposer un prix bien plus élevé en adéquation avec le fameux « coup de cœur » des acheteurs (qui était inenvisageable en l’état initial du logement).

Par contre, je vous préconise de n’utiliser cette stratégie qu’avec parcimonie, sinon vous risquez d’être requalifié en marchands de biens (imposition différente), sauf si c’est votre choix de carrière professionnelle ! 😉

Point fort n°8 – L’immobilier, un bouclier pour votre famille

C’est une chose à laquelle nous évitons de penser mais, pourtant, notre chemin se terminera de la même façon. Un jour ou l’autre, nous ne serons plus là et notre devoir est de protéger nos proches qui seront toujours présents.

Il faut savoir que grâce à l’assurance de votre crédit, votre logement sera remboursé en totalité si vous étiez amené à disparaître, ce qui mettra votre famille à l’abri du besoin (aucun loyer, une charge en moins).

L’assurance de votre crédit protège votre famille et lui assure un toit sur la tête
L’assurance de votre crédit protège votre famille et lui assure un toit sur la tête

C’est un point d’autant plus important lorsqu’il existe une forte disparité de salaires dans le foyer.

Imaginons que dans un couple, l’une gagne 2 500 €/mois et l’autre 1 500 €/mois. À vous deux, vous avez un revenu confortable de 4 000 €/mois permettant de payer sans problème un crédit immobilier de 1 000 €/mois (25 % d’endettement, reste à vivre = 3 000 €/mois).

Lorsque nous parlons d’immobilier, nous partons généralement sur de longues durées de crédits (de 15 à 25 ans). Il est donc préférable d’être bien protégé pour soi-même ainsi que pour sa famille.

En effet, dans notre exemple, si la personne qui gagne 2 500 €/mois est malheureusement amenée à disparaître prématurément (ce que personne ne souhaite bien entendu !), pensez-vous vraiment que celle restante dans le foyer et gagnant 1 500 €/mois pourra s’en sortir et payer un crédit de 1 000 €/mois pour son logement, soit les 66 % de son salaire ?

Non, bien sûr ! Elle sera donc obligée de revendre son appartement pour s’en sortir, ce qui sera une contrainte et un souci en plus dans ce moment difficile…

Mais, soyez rassuré ! Les assurances crédit sont là pour ça !

En fonction de votre niveau de protection (100 % par tête, 50 % par tête, etc.) et de vos options, l’assurance pourra rembourser la totalité de votre crédit et votre famille gardera un logement sur sa tête sans aucun loyer.

VOUS protégez donc votre famille !

Bien entendu, nous ne parlons que de notre résidence principale dans cet exemple, mais il en va de même pour vos investissements locatifs.

Conclusion : l’assurance du crédit représente un coût qui est bien moindre face aux malheureux accidents de la vie, imprévisibles. Assurez-vous donc d’être bien couvert !

Point fort n°9 – Diversifier ses placements

Dans tout ce que nous faisons, il vaut mieux se diversifier pour la sécurité de notre avenir et de ceux que nous aimons.

En effet, même si nous essayons de tirer un maximum de leçons du passé, personne ne peut prédire l’avenir, d’autant plus sur du long, voire du très long terme (en immobilier, nous tablons sur 15 à 25 ans).

Quelques exemples des imprévus de la vie :

  • Crise générale, comme celle du Covid-19 que nous traversons actuellement ;
  • Nouvelles réformes pour/contre l’immobilier ;
  • Nouvelles réformes pour/contre les investissements en Bourse ;
  • Baisse des avantages des livrets, comme par exemple le livret A (sur lequel vous perdez de l’argent actuellement face à l’inflation avec son taux de 0,5 % depuis février 2020, contre 4 % en août 2008…) ou le PEL (qui, pour rappel, est passé à 1 % brut)
  • Problèmes privés divers (santé, divorce, perte d’emploi, etc.)
  • Etc.

Diversifier vos projets avec la “pierre“, qui je le rappelle, est l’investissement le plus sûr, vous permettra de rebondir en cas de problèmes sur un autre placement et ainsi, sécuriser vos finances, vous permettant en plus de rester serein !

Immobilier à ne pas oublier ! Différents placements : sécurité.
Sécurité = diversifiez vos placements !
Pensez Immobilier 😉

Vous disposerez ainsi de deux possibilités :

  • Soit vous aurez un locataire qui paye votre crédit via son loyer, vous offrant ainsi un revenu récurrent ;
  • Soit vous pourrez revendre le bien pour encaisser votre capital.

Une sécurité supplémentaire pour vos finances et votre vie !

Il est donc primordial de commencer le plus tôt possible afin de cumuler le maximum de capital pour s’enrichir, tout en sécurisant l’imprévisible avenir.

Sachez néanmoins qu’il n’est jamais trop tard pour commencer. Le but est simplement de passer à l’action en étant déjà formé afin d’éviter les erreurs de débutant : être rigoureux et minutieux !

Pour conclure, j’espère que cet article sur les 9 points forts de l’investissement immobilier vous a convaincu de passer à l’action dès maintenant !

De votre côté, à quel niveau en êtes-vous dans votre approche sur l’investissement immobilier ?

  • Êtes-vous en train de vous former pour vous lancer ?
  • En recherche d’un bien ?
  • Bloqué par la peur ou la procrastination ?
  • En train de négocier votre crédit ?
  • Ou peut-être possédez-vous déjà un ou plusieurs biens ?

Laissez un commentaire pour me l’indiquer !

À notre succès !

M.

Logo mes secrets en immobilier - investissements
Partager l'article :

11 Comments

  • Nathalie

    Un article très intéressant qui m’a donné envie de passer à l’action! 🙂 J’ai déjà investi par le passé mais de manière “sécurisée” (sans travaux) et je pense qu’effectivement ce serait plus intéressant de se tourner vers des biens à rénover car l’investissement devient plus intéressant. Je suis également convaincue qu’il n’y a pas de bons ou mauvais moment et qu’il y aura toujours des opportunités. Je vais me remettre en phase de recherche active et suivre ton blog qui à l’air vraiment chouette.
    Je te souhaite une belle continuation

  • kazmatus

    J’ai déjà en tête de m’acheter un bien immobilier depuis un moment, et cet article n’a fait que me donner encore plus envie 😀 .
    Ce qui est intéressant, c’est que je n’avais jamais pensé à la revente de son bien pour gagner de l’argent, c’est génial !
    Merci pour cet article et ses conseils 🙂 .

  • Nicolas

    Merci pour cette synthèse complète et très bien documentée. Pour moi l’argument numéro 1, entre tous, est effectivement celui du Niveau des taux en ce moment !!!! Pourquoi continuer à brûler l’argent d’un loyer tous les mois ??? Ce plaidoyers en convaincra plus d’un j’espère 😊

  • Mélissa

    Merci pour cet article intéressant. Effectivement, l’investissement immobilier présente de nombreux avantages. De nombreuses personnes souhaitent s’y mettre mais il y a 3 éléments qui peuvent véritablement freiner : ne pas savoir comment investir sans capital de départ, savoir par où commencer et dénicher les bonnes affaires, et de qui s’entourer pour obtenir les meilleurs conseils (notamment sur la fiscalité, car les experts peuvent être onéreux j’imagine).

    • Matthieu

      Bonjour Mélissa,
      Je réponds à ces questions dans le livre que tu peux télécharger si tu veux.
      Mais pour avoir une réponse ici :
      -Pas besoin de capital pour investir si on a un projet sérieux et un profil sérieux (tous mes investissements locatifs sont financés à “110%” comme on dit). Après, si votre dossier n’est pas top, prévoir 10% de capital. A noter que les banques accordent plus de crédits en début d’année civile, qu’en fin => le timing peut aider.
      -Sur les sites comme LeBoncoin (en mettant des alertes). Ensuite, avec le temps (2-3 investissements), nous sommes considérés comme de bons investisseurs et les agents/marchands de biens nous contactent directement, souvent même avant que les biens ne soient commercialisés.
      -Fiscalité : je paye mon expert comptable entre 500 et 600 € / an pour le statut LMNP et la gestion de ma comptabilité.
      Au plaisir 🙂

  • Manu

    Article super complet!!!

    Il deviendra peut-être un article pilier dans le domaine de l’investissement immobilier.

    En ce qui concerne l’achat de sa residence principal, certains grands noms de l’éducation financière comme Robert Kiyosaky considérent la résidence principal comme un passif financier (en effet elle ne nous met aucun argent dans les poches…) et nous suggèrent donc de ne pas investir dans notre résidence principal jusqu’à avoir assez de revenus passif pour pouvoir se la payer facilement.

    Chacun sa vision des chance

    Merci pour cet article en tout cas

    • Matthieu

      Bonjour Manu,

      Réflexion très intéressante sur l’achat de sa Résidence Principale, discussion que j’ai régulièrement, en particulier avec de jeunes investisseurs (Primo accédants).

      Mon avis sur le sujet : la résidence principale est un super investissement SI seulement SI on en tire une bonne rentabilité à la revente (mini 5% net / an).

      Pour cela, je préconise :
      -de rester au minimum 3 à 5 ans dans sa RP (afin d’amortir les frais annexes type notaire,…),
      -d’acheter à bon prix (donc connaître les prix du secteur et ne pas se laisser avoir par le “coup de coeur” qui fausse l’objectivité financière),
      -dans un secteur qui monte/porteur,
      -et avec quelques (ou beaucoup) de travaux.

      J’ai toujours été très très rentable sur mes RP (exemple : prix * 2,5 en 8 ans sur un bien que j’ai totalement refait).

      De plus, dernier point très intéressant sur la RP : ne pas oublier que nous ne sommes pas imposés sur la plus-value générée, contrairement aux autres types d’investissements immobiliers => donc 100% dans votre poche, ce qui augmente mécaniquement la rentabilité !

      Merci pour la réflexion 😉

  • GZ

    Je suis actuellement dans des démarches pour investir une maison. Cet article m’a reboosté car je commençais à me demander si c’était vraiment une bonne idée. Merci!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donec adipiscing justo suscipit nec sit

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre " 30 minutes et l'immobilier devient un jeu d'enfant "